Roadtrip Norvège | Destination camping-car | Vanlife

On a raté le Cap Nord

La Norvège

Une fois sur la lancée on a envie de tout découvrir de la Scandinavie, et on se demande même s'il faut partir faire ce voyage avec une date de retour. Prendre son temps semble être le leitmotiv de ces pays, on croirait que tout s'y passe au ralenti que le temps n'a pas d'importance et que seul compte la beauté des paysages. On a trouvé dans ce pays une foule de gens partis vers le Nord avec pour seul but le Cap Nord et les Lofotens, tous sont partis par la Suède et revenus par la Norvège, qu'ils soient en van, en fourgon, en camping-car ou en 4x4. Nous avons comme à notre habitude choisis le chemin inverse, mais était-ce une bonne idée ou faut-il savoir changer ses objectifs ? On vous raconte tout dans ce nouvel article !

notre

camping-car

Destination-camping-car-Norvege-7816.jpg

Challenger 367 GA Mageo 2019

Motorisation : Fiat 160 Ch

Longueur : 7m46

Largeur : 2m35

Hauteur : 2m89

Poids : 2954 kg 

Se rendre en Norvège

 

Si vous avez lu nos précédents articles sur le Danemark et la Suède vous savez que nous sommes passés par la côte Ouest de la Suède. C’est un choix que nous avons gardé malgré les retards successifs que nous avons accumulés. Tim s’est abîmé un pied en Alsace et une infection de sa blessure nous a obligé à ralentir notre voyage. Marie s’est coincé le dos pendant la traversée de l’Allemagne et nous avons du coup fait une halte plus longue au Danemark (que nous avons apprécié). Et puis il y a eu ce coup de vent à Copenhague qui nous a arraché notre auvent et nous avons bien pensé à faire demi tour devant tant d’incidents en ce début de voyage et nous avons compris que nous n’étions plus dans les temps pour aller au cap Nord. Il fallait prendre un décision, après plusieurs discussions avec d’autres voyageurs nous affirmant qu’après le 15 Août le Cap Nord c’était de la pluie et de la brume et que ça ne valait pas le coup d’autant qu’en passant par la Norvège les temps de trajets étaient multiplié par 3 à cause des limitations de vitesse nous avons choisis de visiter le sud de la Norvège pour cette fois et de re-programmer un voyage sur le Cap Nord une autre fois. Si vous souhaitez éviter de perdre du temps et passer plus de temps en Norvège, la solution est donc de vous rendre à Frederickshavn au Nord du Danemark et de prendre le bateau pour Oslo avec la Stena Line par exemple, en tout cas nous vous conseillons d’aller plutôt sur les sites des compagnies maritimes plutôt que sur celles des vendeurs de billet qui prennent une marge supplémentaire sur chaque traversée, le mieux étant toujours de comparer.

CHALLENGER-last.png
 

Par la

route

La route :

En Suède, les véhicules immatriculés en Suède ou à l’étranger sont tous soumis à des péages dans les villes de Stockholm et de Göteborg. A Stockholm, ils ont été mis en place pour fluidifier la circulation dans le centre-ville alors qu'à Göteborg, c'est davantage pour des raisons environnementales. 

Lorsqu'un véhicule franchit un péage (routier ou au niveau des viaducs), ce passage est enregistré et, dans un délai d’un mois, une facture est envoyée directement au domicile du propriétaire. Pas besoin donc de s’arrêter pour payer sur place.

Les péages de Stockholm et Göteborg sont en service du lundi au vendredi entre 6h00 et 18h29. Le prix varie de 9 à 22 SEK en fonction de l’heure et du lieu. Le prix total est plafonné à 60 SEK par jour. Vous pouvez circuler gratuitement le week-end, les jours fériés, la veille des jours fériés, ainsi qu’au mois de juillet.

La traversée du Danemark se fait gratuitement sauf les grands ponts qui sont payants.

 

par la

mer

Le bateau :

Attention en arrivant sur internet c'est la jungle des tarifs, ça change toutes le heures et il y a une multitude de prestataires qui affirment être les moins cher, mais au final il faut aller sur le site de la compagnie maritime qui gère les navires et c'est là que vous obtiendrez les meilleurs tarifs. Il n'apparaissent hélas pas en première page sur le moteurs de recherche, mais voici le liens :

http://bit.ly/3aUgtiQ

photo oslo visit norway

OSLO

Paris > Oslo : 1952 km

Capitale de la Norvège

Réputé pour ses espaces verts et ses musées.

673 469 habitants

Notre itinéraire en Norvège

 
itineraire-Norvege.jpg
 

OSLO :

Oslo est la capitale de la Norvège. Elle est située sur la côte sud du pays, au fond du Oslofjord. Elle est réputée pour ses espaces verts et ses musées, dont la plupart se trouvent sur la péninsule de Bygdøy, notamment le musée norvégien de la marine et le musée des navires vikings, dans lequel sont exposés des navires vikings du IXe siècle. L'Holmenkollbakken est un tremplin de saut à ski offrant une vue panoramique sur le fjord et un musée du ski.    (Source : Google)

Nous sommes arrivés à Oslo par un jour de pluie et ici quand il pleut, il pleut… Nous voulions un coin tranquille et la ville généralement nous séduit assez peu, toujours grâce à Park 4 Night nous avons trouvé l’endroit qui nous convient pour pouvoir se balader un peu et faire le point. C’est un immense parking près d’un lac où tous les sportifs de Oslo débarquent le samedi pour venir courir, nager, pagayer, promener, bref un endroit plutôt calme en semaine où l’on retrouve quelques camping-cars, car cet endroit à un avantage majeur, non seulement il est gratuit mais en plus il y a le terminal du tramway qui est juste à l’entrée, on ne peut pas rêver mieux. http://bit.ly/2wc0Rr4

Nous en avons profité pour aller faire le tour du lac (6km) et là nous avons compris que nous n’étions pas fait dans le même moule que les Norvégiens. En effet malgré la température de l’eau certains traversent le lac à la nage sur la longueur, d’autres courent sous la pluie en T-shirt quel que soit le volume d’eau qui tombe du ciel, la pluie ne les inquiète absolument pas, et s’il sont entrains de pique-niquer, ils ne partent même pas se mettre à l’abri, ne sortent pas un parapluie, ne mettent pas une capuche, ils continuent comme si de rien n’était alors que nous courons nous réfugier au chaud…

Mais parlons de la ville, après avoir visité 2 ou 3 parkings dont celui situé au musée du ski et un autre près du skatepark proche du port, nous avons appris que pour un camping-car il fallait payer 2 fois le ticket de parking pour être en règle à cause de la taille du véhicule (Sic !) sous peine de se retrouver avec une amende salée, nous avons convenus que celui du lac nous convenait parfaitement d’autant qu’il est gratuit, mais sans aucun services. 

Le tramway est bien pratique et gratuit pour les enfants et une dizaine d’arrêts plus tard vous êtes en centre ville.

On ne va pas énumérer tout ce qu’il y a faire à Oslo, mais nous allons vous parler plutôt de l’ambiance qui règne dans cette ville car une fois de plus nous avons été bluffés. C’est une ville à la fois moderne et historique, c’est la ville Européenne qui a la plus forte croissance démographique d’Europe et ce n’est pas étonnant, nous y avons rencontré une mère de famille avec son bébé dans les bras qui nous affirmé qu’elle ne reviendrait pour rien au monde en France, qu’ici tout était plus simple pour les familles, que ses enfants y étaient en sécurité et qu’elle pouvait sortir le soir seule sans aucun soucis. Elle et sa famille étaient installés depuis 5 ans et la France ne leur manquait pas, même s’ils ne parlaient pas la langue du pays…

On a aimé : 

  • Se balader et c’est vrai qu’on ne sent jamais aucune pression, Une fois regagné le centre ville, nous avons loués des trottinette electrics qui sont disponibles partout dans la ville, bien pratique comme moyen de locomotion autonome et les enfants sont ravis, mais attention pensez à avoir votre téléphone correctement chargé car s’il s’éteint, nous ne pouvez plus continuer votre route.

  • Les applis à avoir pour les trottinette : Tiers  / CIRC / Lime sont le plus représentatives et vous les retrouverez dans la plupart des grandes ville. C’est certes plus cher que le tramway mais quelle indépendance et quelle mobilité ! 

  • Où manger ? nous avons pris le parti de la streetfood avec une belle série de foodtrucks rassemblés sur une petite place sur le port qui combien toutes les sortes de cuisine que l’on peut imaginer, il y en a pour tous les goût, c’est pratique et c’est bon  ! 

A voir :

  • Le palais royale d’Oslo et son immense jardin, ses gardes avec leurs chapeaux rigolo et des expos d’art moderne dans les jardins

  • Le port entièrement rénové où l’on peut se promener et boire un verre en terrasse.

  • Le Musée Munch qui est un peu l’emblème artistique de la ville

  • Le quartier de Mathallen qui est un peu le quartier gourmand

  • Les visites gratuites : Le jardin Botanique, le parc des sculptures de Vigeland, EKEBERGPARKEN PARC DE SCULPTURES, TJUVHOLMEN SCULPTURE PARK au bout du port.

Le site de l'office du tourisme Norvégien

NORVÈGE

Des paysages à couper le souffle il y en a partout, que l'on soit à l'intérieur des terres ou sur la côte on se régale à chaque km parcouru...

La N40 et le park de Hardangervidda

 

En prenant la N40 vous accéderez au plateau de Hardangervidda le plus grand plateau  de haute montagne d'Europe.

Les étendues y sont vaste et sauvages, avec un peu de chance vous tomberez sur un troupeau de rennes sauvages. Mais ce sont les décors hors norme, les lacs et les rivières qui font de ce haut plateau multicolore une attraction visuelle que vous n'oublierez pas de si tôt.

La route vous mènera jusqu'à Eidjord, de l'autre côté du pays où vous découvrirez des montagnes de roche noires d'où coulent une multitude de cascades.

 

Geilo

Geilo ("yeilou") est une ville norvégienne située dans le comté de Viken à 800 mètres d'altitude et ayant pour principal attrait une station de ski.

Geilo est située au sud de la commune de Dagali, à 245 km d'Oslo et 239 km de Bergen. (Source : Wikipédia)

Pour rejoindre la côte Ouest on nous a recommandé de passer par Geilo une petite station de ski situé sur la N40 au Nord Ouest d’Oslo, une route magnifique bordée de lacs et de rivière dont nous parcourrons hélas une bonne partie de nuit car si il ya une chose dont nous n’avions pas pris la mesure dans ce pays ce sont les limitations de vitesse qui transforment vite les km en heures de route…

Mais ne nous plaignons pas c’est aussi ça la découverte d’un pays et nous passons la nuit sur un parking calme en bord de route avec pour seul bruit la rivière qui coule non loins de là.

Nous reprenons la route au petit matin ce qui nous permet de profiter des paysages et du beau temps ce qui, à cette période, n’est apparemment pas évident d’après les renseignements que nous avons recueillis. 

Toujours surprenantes les églises en bois noir qui datent du 13ème siècle et qui n’ont pas bougé, nous en croisons une sur notre route mais nous n’avons pas pu la visiter.

Pourquoi nous parlons de Geilo en été ? parce c'est la première surprise de ce voyage en Norvège, ici tous les toits des maisons sont enherbés, que ce soit des maisons individuelles ou des résidences de l'herbe pousse sur les toits. Ces toits végétalisés fournissent une bonne isolation et stabilisent les constructions. C'est assez surprenant et nous en profitons pour faire un petit vol en drone que vous pouvez voir dans notre VLOG

 

Haugastolvegen

La N40 cette route extraordinaire qui nous emmène dans des décors fabuleux. Les Français qui nous ont indiqués cette route ne s’y sont pas trompés, les paysages se succèdent désertiques et magique, changeant de teintes à chaque minute, on pourrait rester des heures à admirer la beauté des lieux, on se croirait devant une peinture en cours de réalisation dont le peintre ferait naître les couleurs à chaque coup de pinceau…

Au bord du lac Orteren nous faisons une pause à un endroit surnommé  “Stone Monument” en raison de ces milliers de Kerns posés là par des gens de passage qui se sont donnés le mot. Il n’en faut pas plus aux enfants pour se créer une histoire et construire leur propre légende. Le vent et le froid ne les dissuadera pas beaucoup.

Un peu plus loin nous découvrons que le tourisme fait naître ici aussi des commerces que nous n'aurions pas soupçonné, aussi vous pouvez vous équiper d'une Chapka ou de gants pour les grands froids à peu de frais contrairement à ce que l'on pourrait croire.

LE PAYS

DES TROLLS

"Le troll incarne l’esprit naturel de la Norvège. Il est la forêt et la montagne en mouvement. Il est le symbole de notre peur de la nature." disent les locaux.

Pour en savoir un peu plus sur les Trolls : Cliquez ici

On ne va pas ici vous énumérer tout ce que nous avons vu sur cette N40 mais sachez que les paysages changent tous les 10 km environ et vous aurez un jour l'impression d'être sur la terre, puis un jour sur la lune, puis un autre jour sur Mars, bref équipez-vous de votre appareil photo et si vous passez par là un jour de brouillard, retardez votre traversée de ce haut plateau pour pouvoir en prendre toute la mesure.

EIDFJORD

 

Pour se rendre à Eidfjord il faut emprunter un invraisemblable tunnel qui tourne sans arrêt, on a l’impression de descendre dans les entrailles de la terre et puis parfois on ressort et on y retourne… Bref tout ceci nous amène aux chutes de Voringfoss encore un endroit incroyable avec des cascades de plus de 100m de haut. Il y a la possibilité de descendre tout en bas et de prendre un chemin pour bien prendre la mesure et le gigantisme de la chose.

Le village de Eidjord n’a pas grand intérêts si ce n’est que vous pourrez y faire vos courses, vous pourrez également y faire le plein d’eau derrière la mairie (voir sur Park4Night) ce qui fait l'intérêt de ce village c’est principalement la vue sur le Fjord et les impressionnants paquebots remplis de Chinois qui viennent s’y déverser pendant quelques heures. En dehors des campings il y a peu d’emplacements où stationner votre camping-car et le seul qui ait un réel intérêt est très rapidement pris d’assaut. En prenant la petite route qui part à droite vous finirez sur un cul de sac mais la vue sur les cascades et les roches noires vaut le coup, avec un peu de chance pour pourrez stationner sur le bord d’une petite plage mais ne vous faîtes pas trop d’illusions il n’y a que 3 places.

En prenant la route qui part vers la gauche pour pourrez traverser le pont d'Hardanger qui est le pont suspendu le plus long de Norvège et qui vous emmène de l’autre côté (les ponts sont payants mais à ce jour nous n’avons toujours pas reçu la facture) et là, surprise il y a un rond point dans le tunnel, on se croirait dans un film de science fiction. A droite vous partez sur Ulvik, un joli petit village touristique, la route se termine à Osa mais vous pourrez aussi rejoindre la route de Bergen par les hauteurs. A gauche vous suivez la route national qui vous emmène sur Bergen.

Nous n’avons pas pris l’option Bergen car de nombreuses personnes nous ont dit  qu’il y pleuvait depuis plusieurs jours et qu’à cette période (mi Août) ça n’allait pas s’arrêter. Nous sommes donc allés visiter Ulvik et avons pris la décision de regagner la côte ouest plus au Sud et moins sinueuse.